UNE COLONIE D'OIE BERNACHE DE PASSAGE AU LAC.

Publié le par APPLE

Photo-048.jpg

 

 

 

 

Bernache du Canada

 

 

 

Nom scientifique : Branta canadensis

Famille : anatidés

Taille : 95 cm

Envergure : 127-173 cm

Poids : Mâle 4,7 à 5 kg, femelle 4,3 à 4,5 kg

Âge maximum : 24 ans

Taux de survie : 78 %

 

 

Aspect:

 

C'est la plus grande des bernaches et la seule qui niche au sud du cercle

polaire arctique. Originaire d'Amérique du Nord, elle fut introduite en Europe

dans de nombreux parcs. Des individus échappés se sont établis pour nicher en

Grande-Bretagne et en Suède. Aujourd'hui, dans le nord de l'Europe,

d'importantes populations se reproduisent à l'état sauvage. Plus grande que

l'oie cendrée, elle se distingue particulièrement par sa tête et son cou noir

contrastant avec sa poitrine et ses joues blanches. Comme toutes les oies, la

couleur du plumage est identique chez les deux sexes : dessus brun, dessous

clair.

 

Comportement:

 

Elle niche en colonies. Dans les parcs, ces bernaches du Canada s'accouplent

souvent avec les oies cendrées. Les hybrides ont les caractéristiques des deux

parents.

 

 

Habitat:

 

Lacs (souvent sur des îles), rivières, marais et champs voisins.

 

 

Aire de répartition:

 

Elle se rencontre rarement à l'état sauvage et surtout dans le nord de l'Europe.

En France, elle a été introduite notamment dans le Pas-de-Calais, en Sologne et

sur l'étang de Saint-Quentin-en-Yvelines (près de Rambouillet).

 

 

Reproduction:

 

Période de nidification : mai à juin.

Nombre de couvaisons : une couvée.

Nombre d'œufs : 5 à 6 œufs jaunâtres.

Incubation : 28 à 30 jours (femelle)

Nid : Grand nid plat constitué d'amas de végétaux garni de duvets de la femelle,

caché dans les buissons, construit sur les rives, fréquemment sur une petite

île. Souvent, plusieurs nids sont regroupés en petites colonies.

Jeunes : Les deux parents nourrissent et élèvent les jeunes qui sont nidifuges.

Envol : 40 à 48 jours

 

 

Migration:

 

Partiellement sédentaire dans certaines régions, elle recherche un climat plus

clément lors des hivers rigoureux. Les bernaches scandinaves hivernent en petit

nombre dans la majeure partie de l'Europe occidentale par grand froid. Les

populations des îles Britanniques sont plutôt sédentaires.

 

 

Voix:

 

Cri nasal « ga-hong », surtout perceptible en vol, faisant penser à une

trompette, la deuxième syllabe étant plus aiguë. En revanche, quand l'oiseau est

posé, le cri se limite à un « honk » bref. Ce cri est assez proche de celui des

cygnes chanteur et de Bewick.

 

 

Nourriture naturelle:

 

Végétaux, graminées, grains abandonnés dans les champs, plantes aquatiques.

 

Photo-062.jpg

 

Photo-065.jpg

 

Photo-066.jpg

 


 

 

Publié dans INFORMATIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article